Gestion du comportement

Pour essayer de réguler le comportement de mes élèves au cycle 3, j'ai mis en place quelques outils que je vais vous présenter. Rien de révolutionnaire, mais des idées piochées ici et là et adaptées à ma sauce.

Le tableau du comportement

Pour le pas perdre trop de temps, je ne fais pas un relevé du comportement quotidiennement, mais sur une semaine avec un tableau du comportement, sur lequel je mets de petites étiquettes magnétiques avec le nom des élèves. Les élèves sont évalués selon leur comportement (le respect des règles de la classe) selon 4 niveaux :

1. Bleu "Excellent comportement" : J'ai respecté les règles de la classe au moins 2 semaines consécutives. 2. Vert "Bon comportement" : Je commence la semaine dans le vert, j'y reste si je respecte les règles de la classe. 3. Orange "Comportement moyen : J'ai été rappelé à l'ordre car je n'ai pas respecté les règles de la classe. 4. Rouge "Comportement à revoir" : J’ai enfreint les règles plusieurs fois sans tenir compte des avertissements.

En fin de semaine, je colle un autocollant dans leur cahier du jour en fonction de leur comportement pour que les parents soient informés du comportement de leur enfant durant la semaine. Ici, seul le comportement est pris en compte, pas le travail effectué. Des avantages ou des récompenses peuvent être donnés en fonction du classement dans le tableau. Je donne des avantages pour les élèves dans le vert et le bleu ; les élèves dans le orange perdent les avantages ; les élèves dans le rouge ont eux une punition en fonction de leurs écarts.

Au cycle 3, en général, je ne permets pas aux élèves de remonter dans le tableau en cours de semaine s'ils sont descendus. La règle est donc la même pour tout le monde et ne change pas en fonction de mon bon vouloir, ce qui donne un cadre stable pour les élèves.

La monnaie de classe

En récompense de leur comportement et de leur travail, les élèves peuvent obtenir des stickers qu'ils collectionnent sur une "carte de fidélité", au bout de 10 stickers, ils obtiennent une pièce qu'ils pourront dépenser lors du marché de la classe qui se tient toutes les deux semaines sur le temps de l'EMC.

Pour que chacun puisse obtenir des stickers et ne pas se démobiliser, il y a plusieurs possibilités pour en obtenir :

Pour l'année 2020-2021, je vais enseigner dans une ville qui a une histoire assez riche, avec notamment un passé minier (on voit l'entrée d'une mine d'ardoise depuis l'école), la monnaie de classe s'appelle donc l'Ardoise. J'ai créé des pièces grâce à l'impression 3D, mais des pièces plastifiées pourront très bien faire l'affaire.

Pour les étiquettes, je les imprime sur des étiquettes blanches adhésives qui passent sur une imprimante classique (marque Excellence Réf. 64625 / 851708), ce sont des étiquettes qui font 63,5x38,1mm, il y a 21 étiquettes sur une feuille A4. Puis je découpe avec le massicot en suivant les lignes noires pour obtenir des rubans de stickers.

Le marché de classe

Enfin, toutes les deux semaines, un marché de classe est organisé pour que les élèves puissent dépenser leur monnaie durement gagnée.

Des petits lots peuvent être achetés (des objets que je fabrique sur mon temps libre, des coloriages, des fiches de pixel-art...). Le choix vous revient. Vous pouvez aussi proposer des avantages à utiliser en classe comme choisir un livre que l'enseignant lira, choisir une musique à écouter en art plastique, prendre l'ordinateur pour copier une leçon, etc...

Vous pouvez trouver sur le blog "La classe de Mallory" plein d'idées sur le sujet.

Petit point sur le confinement

Lors du confinement, j'ai utilisé ce système différemment. Les élèves pouvaient gagner 5 à 6 stickers par jour, je gardais le compte sur une feuille et les élèves avaient sur un document le nombre de stickers obtenus.

Dans le détail, les élèves pouvaient gagner :

En fin d'année, j'ai transformé les stickers en pièces de monnaie de la classe, chaque élève avait un budget plus ou moins conséquent et nous avons organisé un grand marché en fin d'année avec de nombreux lots à remporter (des petits jeux de société, du matériel de coloriage, du matériel de sport...) de façon à ce que chacun puisse acheter quelque chose.

S'il n'y avait pas eu de retour en classe, j'avais envisagé un système de commande comme les commandes sur catalogue.